A qui profite le manque de talents dans le domaine de la cybersécurité ?