Faire face au manque de talent dans le domaine de la cybersécurité passe par trois axes