L'arnaque au président touche les entreprises